, , , , , , , ,

Peux-tu être soumise et avoir du Leadership en même temps?

11:03

Une des choses qui me faisaient le plus peur, était d'avoir à me soumettre à un Homme. Je suis d'origine africaine, et crois-moi, que j'avais vraiment un esprit de rébellion. Quand je voyais des femmes à la cuisine, sans rechigner et se presser pour tout bien faire pour bien accueillir leurs maris à la maison, je me sentais diminuée.




J'avais l'impression que nous étions comme des ménagères, mais que notre salaire est juste le statut social d'être mariée...Et oui je reviens de très très loin. Je me souviens même que lorsque je cuisinais à la maison, et que mon frère me demandait de le servir, je trouvais toujours une façon de ne jamais le faire, car je me sentais rabaissée. Dans ma tête, même si c'est mon grand frère, nous faisions les mêmes études, nous aurions accès aux mêmes opportunités d'emploi, j'étudie et m'investis déjà énormément à la maison en tant que fille, donc je ne comprends pas en quoi, je devais en plus me soumettre à lui. Ce qui résultait en des disputes, et du coup, même si la nourriture était là, et bien, il n'avait qu'à se servir!
Cela a l'air banal ce type de situation. En vivant en Occident, cela a l'air normal de se dire que nous sommes des femmes indépendantes. L'indépendance est synonyme de liberté, d'autonomie. Mais quant à moi, je liais autonomie avec rébellion, car il était hors de question d'avoir QUI que ce soit de masculin de me dicter des ordres. (C'était très grave la fin d'adolescence!).

Et laisse-moi te dire, que j'ai été correctement brisée lorsque j'ai rencontré mon mari. En mille morceaux. Au lieu de choisir un Homme très âgé et qui était assis dans la société, Dieu m'a envoyé Julian, jeune étudiant, plus jeune que moi comme mari. Et que ce soit lors de nos fiançailles, j'étais obligée de passer par le brisement afin que le Seigneur fasse l'oeuvre en moi pour que je sois une femme soumise. Et crois-moi, ce n'était pas du tout facile...

Pourquoi était-ce difficile? 
  1. Car je n'avais pas ma marraine qui me coache, comme elle le fait maintenant.
  2. Car je n'avais pas de modèles de Femme Leaders et soumises en face de moi, alors que maintenant, j'en ai énormément.
  3. Car je ne comprenais pas l'importance de la soumission dans l'atmosphère de la maison. Quand tu es soumise, ta maison est un havre de paix. Et j'ai du être correctement enseignée là-dessus. Maintenant, je mets beaucoup d'emphase dessus.
Et pendant ces moments où je commençais à m'adoucir et à me laisser plier, c'est là que les choses se sont améliorées et une des choses pour lesquelles je suis fière de moi est de dire que je suis une femme soumise. Quand j'ai réellement compris la bénédiction que c'est, j'ai commencé à l'enseigner via mes actions, car la vérité est que des millions de femmes chrétiennes ont cet esprit de rébellion.

La plupart d'entre nous, nous nous en rendons pas compte. Nous avons du nous battre pour aller à l'école, avoir de bonnes notes, chercher un bon métier, payer nos factures et même de pouvoir (quand on donne déjà nos dîmes et offrandes) envoyer de l'argent à nos êtres chers qui sont dans le besoin. Nous sommes complètement autonomes, et personne n'est là pour nous dire ce que nous devons faire au quotidien. Or, même si cette attitude est valeureuse dans la société, il est important de changer les rôles à la maison. Et c'est une chose que j'enseignerai beaucoup durant mon programme Femme d'Impact, car cet esprit de rébellion qui sommeille en nous, se réveille beaucoup lorsque nous commençons  à vouloir entrer dans des relations sérieuses. Pour certaines d'entre nous, cela arrive à ce que ces relations échouent littéralement à cause de cet esprit. Pour d'autres, la période des fiançailles est un véritable calvaire, car elles réalisent qu'elles n'ont jamais été enseignées de la bonne façon. Et pire, pour d'autres qui sont en relation depuis longtemps avec leur partenaire, la question ne s'est tout bonnement jamais posée. Pourtant ce manque d'harmonie est principalement du au fait que la femme est la tête (et le couple est une Hydre, c'est un animal très laid à voir, et beaucoup de couples ressemblent à ça). Son homme se sent constamment diminué, et vu qu'elle prend toutes les décisions toute seule, elle se sent épuisée, et l'intimité de leur couple, leur sexualité, et même leur portefeuille financier en faillit.

Je dis ceci car c'est une triste réalité que j'ai personnellement vécu et que je vis au travers de mes clientes. Et quand on travaille dessus, on corrige le tir très rapidement. Il est important d'être une Femme à part entière, mais d'être renouvelée dans son rôle d'épouse et d'aide à son mari. Et si c'est quelque chose dont tu as besoin, je te presse de t'inscrire au programme Femme d'Impact, car tout  le bien-être de ton FOYER et de ta communauté en dépend.

À bientôt!
Inès.

Si tu veux lire quelques jolis témoignages du coaching que je fais clique ICI.
Si tu sais que tu dois grandir dans ce domaine pour avoir un mariage d'Impact, inscris-toi maintenant en cliquant ici, et le reste je m'en occupe.

À très vite!
Inès.

PS: Si tu es un Homme en relation/fiancé/marié qui lit cet article, invite ta chérie à faire partie du programme, tu en profiteras au travers d'elle, et cela approfondira votre communication et intimité! 
PS1: À vous toutes mariées et en relation, prenez le temps d'avoir l'accord de vos fiancés/partenaires et de vos maris, je suis une Femme soumise et je veux aussi que vous soyez d'un même accord dans vos couples respectifs. Il est mieux d'attendre que de créer des problèmes là où vous êtes censés vous solidifier!


Vous aimerez aussi

1 comments

  1. Merci pour ce vibrant témoignage, certainement peu de personne ont pu mettre des mots sur ces sentiments qui m'animent depuis ma plus tendre enfance. Que DIEU vous donne l'onction et la sagesse de continuer à enseigner et inculquer ce que vous avez appris. Dieu vous bénisse !!!

    RépondreSupprimer

Merci de me lire et de me donner ton feedback!

Membres

Translate