, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 critères qui te montrent pourquoi ton diplôme est dangereux! (Part 1)

09:58


Je me souviens de mes premiers débuts universitaires dans cette école de gestion de renom. J’entrais dans cette université pleine d’espoir car elle est prestigieuse et, j’étais sûre que j’allais trouver ''ma voie''. La façon dont cela fonctionne est que durant les 2 premières années du tronc commun, un ensemble de cours de gestion et d'administration sont enseignés. La 3ème année est celle où chaque étudiant choisit sa spécialisation. C'est à ce moment-là que les choix de spécialisation se font et dictent (pratiquement) la voie professionnelle à suivre. 

À ce moment-là, je me souviens avoir été dans un total désarroi quant au choix de ma spécialisation. Je ne savais pas quoi faire! Face à cette pression, je me souviens avoir été acharnée à demander à des conseillères d’orientation ce qu’elles voyaient de mes bulletins. Rien de concluant. J’ai même harcelé mon entourage à me guider sur la voie à prendre. Encore moins fructueux. Bref, j’étais vraiment incertaine. Vu qu’on me disait sans cesse que je savais vendre et que je communiquais bien avec autrui, j’ai pris comme spécialisation marketing et management.

Mon article veut t'éveiller à ne pas avoir de grosses attentes sur le fait d'obtenir uniquement un diplôme. Je t'expose donc à travers trois points combien ton diplôme peut être dangereux pour le développement de ton  plein potentiel. 



  1. Tu fais ton choix de carrière en fonction de la réputation de ton école

C’est vrai que la réputation d’une école est importante. Elle donne un cachet à ton CV et te permet d'avoir un certain pouvoir de négociation sur les avantages sociaux/ salaire que tu voudrais obtenir d'un (potentiel) employeur. Cela est bien pour tout type d'entrevue en soit, mais cela n’est pas suffisant pour dire que tu vas être épanoui(e) grâce à cela. Et si on va plus loin, tu peux même constater, qu'en fait, l'ensemble des notions acquises en cours, ne sont ni utilisées pleinement durant ta carrière, mais elles sont encore moins applicables dans ta vie de tous les jours...

Par ailleurs, si tu es dans le marché du travail, tu vas vite réaliser, qu'au bout de quelques années, la réputation de ton école n'a plus vraiment d'impact sur une éventuelle promotion que tu recherches. Alors pour cela, il est mieux d'améliorer tes habiletés en faisant de la formation continue. Tu n'as pas forcément besoin d'aller dans ''la grande école de prestige''.Tu peux tout simplement, opter pour faire des formations professionnelles ciblées, faire du bénévolat ou même prendre un ensemble de livres pour parfaire tes lacunes si tu es un autodidacte. Si on se réfère au marché du travail québécois, plus d'un tiers de l'ensemble de la masse salariale d'une PME (Petite et Moyenne Entreprise) en moyenne aura recours à de la formation professionnelle (que ce soit en institut ou à travers la compagnie même s'il y a assez d'employés). Ce n'est plus une question de  réputation, mais plutôt, le fait d'accroître ses compétences de façon stratégique.



     2.   Tu fais tes choix de carrière uniquement à des fins financières

Je n’oublierai jamais ce moment que nous avions eu dans un cours à l'université. Un de mes anciens camarades, qui était très doué en marketing, avait complètement bifurqué son choix de spécialisation: il avait entendu dire que faire comptabilité lui donnerait des revenus de plus de 5 zéros annuellement en moins de 5 ans. Il a fait ce choix car il s'est dit qu’il ne pourrait jamais obtenir le même résultat aussi rapidement s'il prenait une autre spécialisation...

Je comprends tout à fait que le salaire que tu souhaites obtenir est un critère important dans ton cheminement de carrière, mais il n’en doit pas être une finalité. Si tu es à l'école, le critère financier est important. Néanmoins, tu devrais savoir que, dans la plupart des cas, les personnes qui obtiennent une promotion se joue sur le politique d'une entreprise (j'en parlerai dans un autre article). En effet, plus une personne cerne la culture d'entreprise dans laquelle elle œuvre, plus elle aura de la marge de manœuvre pour se développer. Prends plutôt  le temps d'accroître ton sens de travail en équipe, augmente tes capacités d'adaptation dans un univers en changement, et surtout, essaie de faire de tes collègues et boss des véritables coéquipiers pour ton ascension professionnelle.

Si je me fie à certaines statistiques, j'ai lu que plus d’un travailleur sur 2 reste à son emploi uniquement à des fins financières. Tu imagines ce que cela veut dire? Si tu n'aimes pas ton travail, tu es coincé car tu n'y restes que pour le salaire. Tu marches à reculons pour aller au travail…Et si c'est ton cas, il y a des fortes probabilités qu'au bout de quelques temps, non seulement tu perdras ta motivation profonde d'aller plus haut (car tu n'es plus intéressé dans ce que tu fais), mais tu deviendras de plus en plus stressé, ce qui a des grands risques d'affecter ''ta joie et ta bonne humeur''. 

NB: Savais-tu que l'ensemble des promotions qui permettent de garder un employé motivé ne sont pas financières? Changer un titre, donner plus de responsabilités, octroyer un diplôme de reconnaissance est perçu comme plus valorisant que de recevoir une augmentation de salaire. À croire que le sentiment d'accomplissement est bien plus important que le bonus pour la plupart. Donc, dans ton cheminement de carrière, valorise ces critères plutôt que le salaire.



  3.  Ne fais pas un choix de carrière en fonction des diktats de la société ni ton environnement

Mes parents à eux deux cumulent l'équivalent de mes années de vie en termes d’études supérieures! C’est très impressionnant de les voir et les entendre étaler leur ensemble de connaissances. Même si c’est quelque chose que j’apprécie, ils m’ont toujours aidée à faire mes choix selon mes propres critères, et non pas, pour leur emboîter le pas. C’est sûr que j'ai aussi pris d'eux de ne pas accepter d'être médiocre à l'école. Mais je ne suis pas non plus coincée à décrocher un ensemble de diplômes / aller dans un certain domaine professionnel pour leur plaire.

Généralement, on va être poussé à suivre le chemin de ses parents et/ou de son environnement afin de bien paraître socialement. Donc si les médias disent qu'il est bon que tu sois en finances, ou dans l'immobilier, la tendance est que tu seras majoritairement influencé à te plonger dans ce type de profession...Afin de pouvoir avoir un beau profil. Il est important, dans ce cas, de te détacher de l'opinion des autres et de réaliser que tu es l'unique capitaine de ton bateau. Si tu ne prends pas le bon cap, tu vas te retrouver à amarrer dans le mauvais port car tu suivais machinalement les autres. Tu vas donc te retrouver éparpillé à construire les projets des autres alors qu'au fond de toi tu sais que tu devrais faire autre chose ''de plus grand''.





Bien au contraire, je crois que si tu lis mon article, tu dois savoir que tu as un appel spécifique dans ta vie. Tu sais que tu as été créé(e) de façon unique pour régler un problème que ce monde a, et ta mission est d'amener la solution que tu possèdes (déjà) dans notre réalité. Dans le peu de temps qu'il te reste, investis-le de la bonne façon afin de faire ressortir toutes ces compétences que tu possèdes déjà et que tu n'as pas encore exploitées.

Finalement, l’objectif aujourd’hui est simplement de t’éveiller à ne pas rentrer dans un système corporatif qui a tracé tout un chemin pour toi. C’est bien d’aller à l’école et d'obtenir un diplôme mais je crois que c’est plus un moyen qui te permet de stimuler tes compétences pour découvrir et accomplir ton plein potentiel. Ne te jettes pas dans ce moule comme si c’est l’unique solution, mais plutôt, essaie de faire un plan de match en ce qui concerne ta carrière. Le prochain article t’équipera donc plus concrètement à cet effet.




Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Très bon article! Rempli de conseils précieux et qui m'aident beaucoup vis-à-vis de mon nouvel emploi. Formation stratégique seulement. La promotion arrive! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lily pour ton beau commentaire! Super que cela t'aider, et l'article suivant se voudra assez pratico-pratique !

      Supprimer

Merci de me lire et de me donner ton feedback!

Membres

Translate