, , , , , , , , , , , , , , ,

Veux-tu être une inspiration? Augmente donc ton écoute!

06:32

J’ai appris que le leadership en soit n'est qu’une question d’influence. C’est un thème que j’ai déjà évoqué dans mon premier article. Si tu désires grandir dans ce domaine, cet article est pour toi.
Je crois profondément qu’une majeure partie de ce qui nous arrive dans la vie arrive en fonction de notre niveau d’influence. Que ce soit les augmentations de salaire que tu peux obtenir, la qualité de l’environnement que tu possèdes ou tout simplement la façon dont ta famille te perçoit, tout cela est une condition sine qua none de ton niveau d’influence. Je vais pousser un peu plus loin sur ce thème : je crois qu’il est impossible d’influencer qui que ce soit sans développer une excellente communication avec les autres.

Le sujet de cet article est la communication, et même la CONNEXION. Oui, il y a une différence entre échanger des propos avec une personne et avoir une conversation qui déclenchera chez cette personne de nouvelles décisions de vie. Ensemble, essayons de comprendre ce qui fait la différence entre un connecteur et un communicateur. Un ‘connecteur’ est (selon ma perception) le genre de personne qui ne parle pas beaucoup, mais qui généralement, lorsqu'il commence à converser, laisse souvent une marque indélébile dans l’esprit de ses interlocuteurs. Ce sujet est important car si tu mets ces points en application, tu verras ton influence grandir et même exploser.





                                    L'art d'écouter

As-tu déjà eu une discussion avec une personne qui venait vers toi pour te demander conseil mais qui par la suite a fait exactement le contraire? Assez frustrant n'est-ce pas?
On peut en rester choqué car on considère que c’est du temps qu’on a investi à écouter la personne et garder la bonne attitude, mais des fois, il y a des raisons qui expliquent l’indifférence de la personne vis-à-vis de nos conseils et expertise : La personne ne sait pas appliquer les conseils que tu lui donnes, ou il peut s’agir de mauvaises raisons et pas dans le but de s’améliorer. Pourtant, elle vient auprès de toi pour soi-disant demander conseil. Dans la plupart des conversations mondaines, notre interlocuteur ne veut pas qu’on ait simplement une bouche pour interagir mais plus aussi une oreille attentive.
Encore une fois, il ne s’agit pas d’être le meilleur orateur, mais d’avoir une excellente oreille: avoir un moment de connexion ne se fait pas par rapport au nombre de mots qui vont sortir de ta bouche, ni dans le fait d’étaler l’ensemble de tes connaissances/expériences.
Ne pas interrompre une personne qui s'exprime est le bé-a-ba de toute bonne communication. Pourtant, tu serais choqué (si tu prends le temps d'observer) de voir combien souvent, certains ne laissent pas le temps à autrui de communiquer correctement ses idées. À statuts égaux, sans aucune barrière, il est souvent difficile pour une personne d'exprimer son point clairement, tellement l'autre la coupe pour revenir sur les premiers propos énoncés. Généralement, le fait de couper la parole est causé par plusieurs motifs:
    • Désintérêt vis-à-vis de ce que la personne dit
    • On croit comprendre exactement ce qu'autrui va dire
    • Envie de montrer/ étaler ses connaissances
Si dans le futur tu prends le temps de laisser tes interlocuteurs s’exprimer jusqu’au bout, tu seras gagnant car cela te permet de rester dans des faits plutôt que dans des suppositions.

Enlever les idées préconçues
    • Le fait de ne pas écouter entièrement la personne génère des idées préconçues: l'attitude n'est pas bonne, car l'écoute n'est pas efficace, et généralement, tu penses avoir compris l'idée d'autrui alors qu'en soit, ce n'est qu'un biais qui peut découler sur de grands malentendus de communication.
    • Écouter attentivement et calmement te dispose à gagner en ouverture d'esprit et à te remettre en question sans toutefois avoir à débattre (donc, gain d'énergie par la même occasion).





                       Développer de l’écoute compatissante

Ici, je ne parle plus de la simple écoute que tu engages auprès d'une connaissance, mais du type d'écoute qu’on peut développer lors de sessions de coaching ou de counseling. En effet, il va te falloir discerner entre la personne qui a réellement besoin de conseil et la personne qui a besoin d’ATTENTION. Le seul moyen d’y parvenir, c’est d’écouter. Si cette dernière est aussi attentive que tes yeux le sont pendant que tu lis mon article, tu en ressortiras gagnant !


  1. Une écoute empathique qui cimente les relations sentimentales
Dans un couple par exemple, l’écoute empathique est importante, surtout pour l’homme qui doit apprendre à écouter sa dulcinée. Une femme ne s'exprime pas toujours pour obtenir une solution mais aussi pour évacuer certaines lourdeurs émotionnelles. Parler et exprimer ses émotions s’avère thérapeutique. Le simple fait d'avoir une écoute attentive et compatissante permet d'améliorer beaucoup de soucis et généralement, beaucoup de problèmes sont réglés par une bonne disposition d'esprit.
Mon petit conseil à toi, si tu es un homme en relation, ou si tu désires améliorer tes relations avec la gente féminine, ou avec une de tes amies: Lorsque tu l'écoutes, essaie toujours de discerner si elle souhaite évacuer ses émotions ou si elle te consulte pour chercher une solution. Le fait de te poser la question pourra t'emmener à un autre niveau de communication !


      2. Rehausser l'estime de soi de ton interlocuteur
Quand l'essentiel de notre attention est portée vers l'orateur, cela lui montre qu'il est important à nos yeux. Le fait de prendre un temps de silence juste à écouter l'autre s'exprimer remonte même son estime de soi; car peu importe ce qu'il dit ou pas, il a besoin de se sentir valorisé par la personne en face. Plus tu es disposé à lui donner toute ton attention, plus celui-ci s'ouvrira à toi. Par conséquent, ce sera l'occasion pour lui d'exprimer les véritables choses qui le tracassent, et qui sait, tu pourrais être la personne qui l’aidera à sortir de cette situation. En fin de compte, vous approfondissez même la fondation de votre relation.
Une des choses qui cimente également une conversation est la reprise des propos de l’autre : prendre le temps de résumer ce qui a été dit afin de montrer à quel point on est intéressé, et cela permet aussi de s’assurer de ne pas comprendre quelque chose de travers. Cela amplifie une écoute sincère, et en quelques secondes, tu es perçu(e) comme généreux, patient, humble et ouvert d'esprit juste par ce type d'attitude.

Finalement, un bon ‘connecteur’ est celui qui va plus loin lorsqu'il converse. À la différence du communicateur, il ne se met pas à contrôler la conversation mais il se place complètement et sincèrement dans le cœur de son interlocuteur. Cette différence est minime, mais elle a un effet multiplicateur sur le niveau d'influence qu'un ‘connecteur’ possède, vs un communicateur.

Je clôture cet article avec une citation de Maya Angelou qui dit: ''I have learned that People will forget what you said, people will forget what you did, but people will never forget how you made them feel''. (''Certains oublieront vos propos, ou vos actes, mais ils n'oublieront jamais la façon dont vous les aviez fait se sentir).

Vous aimerez aussi

0 commentaires

Merci de me lire et de me donner ton feedback!

Membres

Translate