, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 points qui définissent le leadership de ton ''Boss''

13:06


Plus de 70% de personnes qui sont employées dans une entreprise quittent leur compagnie à cause de conflits avec leur boss. C’est une statistique alarmante et que j’ai moi-même vécu lors d’une expérience que j’ai eu dans l'un des mes emplois antérieurs. Je me souviens à quel point j'étais frustrée du fait de ne pas pouvoir grandir. Je n'arrivais aucunement à me projeter dans un avenir favorable dans cet environnement. Il a fallu que je donne ma démission.
Suite à la fin de cet emploi et lorsque je passais des entrevues auprès de potentiels employeurs, je me souviens avoir été assez flexible sur  la négociation de certains avantages sociaux et certaines conditions de travail, mais en ce qui concernait le choix de mon futur supérieur immédiat,  j’étais catégorique sur mes critères de sélection.

Je crois que la relation employeur à employé est réciproque, donc en tant qu'employé, il est important de discerner le type de management qui va être exercé sur nous.
Voici donc les points que je considère essentiels dans le choix d’un ''boss'' mis sous la forme de mises en scène. Je me dis que c'est plus facile de comprendre et de faire immédiatement les choix adéquats dans le type de management que tu voudrais obtenir.





Situation  1 : Le fait d’attendre l’avion avec ton boss

Imagine que tu as un rendez-vous d’affaire dans un pays lointain ou dans une région lointaine. Non seulement, tu dois y aller, mais on te fait comprendre que tu dois être accompagné de *ton supérieur.  Tu viens d’enregistrer tes bagages et tu passes la porte d’embarquement avec lui. Là, incident: on te fait comprendre que ton vol aura plus de 3 heures de retard! Tu es obligé d’attendre avec ton supérieur pendant tout ce temps…Comment te verrais-tu? Gêné? Indisposé? Ou tu penses uniquement à te plonger dans ton téléphone/livre afin d’éviter  tout conversation avec lui? La réponse à cette question pourra déterminer quel est le type de relation que tu entretiens et surtout, cela te donnera de la lucidité sur le type de  décision à prendre en ce qui concerne ton futur supérieur.

Si tu ne prends pas l’avion, tu peux reprendre cette même situation en  allant toute une matinée à la pêche avec lui/elle. Dans cette situation, difficile est de garder tout son calme et sa teneur avec une personne avec laquelle on ne s’entend pas réellement.

NB: Tu peux prendre cette situation lors d'entrevues. Si tu te vois passer un temps agréable avec un potentiel manager, c'est super, mais le contraire doit directement te faire courir à la prochaine entrevue selon moi.

Situation 2 : Lorsque tu as des lacunes dans ton champs d’expertise.

Supposons que l'entreprise pour laquelle tu travailles prend de l’ampleur. *Tu as du potentiel et tu es ambitieux. Tu réalises que pour avoir une promotion, il te faut acquérir un certain nombre de connaissances. Quand tu passes ton évaluation avec ton supérieur, tu lui présentes ta requête. Tu lui décris tous les bienfaits de prendre un cours à l’université /formation professionnelle. Quelle est sa première réaction? Enthousiaste? Ou négative?  La réponse à cette question est cruciale, car même si tu t’entends sur le court terme avec ton supérieur, tu dois  projeter objectivement cette relation sur le long terme.

Une autre  façon de l'anticiper est d'observer si ton boss prend le temps de se former de façon continue. Généralement, si c'est le cas, il sera ouvert à te proposer des heures de coaching pendant X heures, et c'est très bien!  Des fois, une compagnie n’a pas les sous suffisants pour envoyer tous ses employés en formation mais, le personnel est prêt à investir leur temps pour former les nouveaux, et c'est ce qui est important à retenir.


Situation 3 : Rencontrer ton boss par hasard lors un 5@7

Toi et tes amis vous vous êtes donné rendez-vous lors d’un 5@7 pour vous retrouver et pour prendre le temps de faire de nouvelles rencontres. Et là, dans la salle, les yeux de ton boss et les tiens se rencontrent. Quelles sont tes premières réactions? Ton boss prend-il le temps de te saluer? Fait-il même un signe pour signifier qu’il t’a remarqué?  Et toi? Vas-tu lui sourire et lui passer un petit bonjour?  Ou, plutôt, fais-tu l’autruche et  tu vas rester assez loin afin d’éviter tout autre échange gênant avec lui? Ta réaction lorsque tu le vois sera assez spontanée et, mine de rien, elle en dira beaucoup sur le type de relation que vous entretenez.

Selon ma perception, si tu n’es pas à l’aise à voir ton patron hors du cadre professionnel, il te sera difficile d’approfondir tes relations avec lui et, par conséquent, la relation de mentor qu’il pourrait entretenir avec toi n’ira jamais en profondeur. Et c’est assez dommage pour tes possibilités d’avancement professionnel.






Situation 4 : Lorsque tu demandes une recommandation pour du bénévolat / œuvre de charité


Avec l’ascension des médias sociaux et des chasseurs de têtes, nul n’est à l’abri de garantir une longue stabilité d’emploi dans la même compagnie. Il est important que tu mettes ton CV à jour et que tu aies un profil professionnel impeccable afin d'être éligible auprès de potentiels employeurs, pour des postes de bénévolat dans des conseils d’administration ou pour œuvrer dans des organismes caritatifs. 
Disons que tu souhaites intégrer un organisme de charité. Pour qu'on puisse considérer ta candidature, tu dois avoir obligatoirement la recommandation de ton supérieur immédiat. Comment te sens-tu à cette idée? Es-tu à l’aise de le faire? Première des choses à penser. Ensuite, lorsque tu prends le pas, quel est la réaction de ton boss? Est-il ouvert à le faire? Ou, est-il méfiant? 

Il faut comprendre que ce type de décision est majeur:  si tu as une passion ou si tu veux faire plus dans ta vie, il t'est décisif d’avoir un manager qui te comprenne et qui soit capable de t’encourager dans ce sens. Autrement, il te sera difficile pour toi d’être complètement épanoui.


Finalement, j’ai la profonde conviction  que mon boss a l’influence presque suffisante pour déterminer mon ascension dans la compagnie pour laquelle je travaille. À travers les quatre mises en situations d'en haut, cela te permettra de prendre le temps de réfléchir sur le type de boss que tu souhaites avoir. Car, au bout du compte, il aura une grande incidence sur ton bien-être. En effet, en passant plus de 8 heures par jour au bureau, vaut mieux les passer dans un environnement favorable à ton bien-être que le contraire. 


 *: La formule masculine est ajoutée afin d'alléger le texte.


Vous aimerez aussi

1 commentaires

  1. Commentaire à suivre...
    Juste pour dire qu'il y a des "typo" dans la publication sur LinkedIn!

    RépondreSupprimer

Merci de me lire et de me donner ton feedback!

Membres

Translate