, , ,

Travailler son côté charismatique

22:24

Je me souviens des années présidentielles de Bill Clinton. Ceux qui ne respectaient pas son clan politique / sa vision, dans la sphère publique, ne pouvaient s’empêcher de l’admirer, dans la sphère privée. Tous sont unanimes sur le fait que lorsqu'on parlait au Président Clinton, il avait l’art de faire sentir son interlocuteur comme sur un petit nuage.



Mais comment fait-il pour être aussi charismatique? Est-ce une habileté qui s’acquiert ou un trait inné? Je donnerai des pistes sur la nécessité de faire bonne impression ainsi que l'importance de savoir tenir une bonne conversation.


1. La 1ère bonne impression

On dit toujours que lors d’un entretien d’embauche, les 10 premières secondes sont cruciales car elles déterminent tout le reste. Ce ne sont pas les paroles du candidat, ni son CV qui retiennent l’attention du recruteur, mais plutôt ce qu’il dégage. Donc on se rend compte qu’à compétences égales, la plupart des recruteurs choisissent le plus‘’charmant’’.
Je définis le terme charme comme l’intelligence sociale, car je crois qu’entretenir de bonnes relations est important. Le terme charmant, lui, se réfère à l’individu qui est chaleureux, sympathique, apprécié. Voici quelques trucs qui t'aideront à toujours donner des bonnes premières impressions.

a. Le sourire

Et oui! On dit que le sourire est le seul moyen gratuit d’avoir de la réciprocité, de la sympathie de la part d’autrui sans avoir à parler. Le sourire est contagieux. Il est le moyen de dire : « Je suis très content(e) de te voir! ». Prends un bébé, quand il sourit, automatiquement la réponse est la réciproque. Fais l’expérience avec ceux qui t’entourent ou lors d’une entrevue, et tu verras!




credit photo: Seif Alaya
b. Le regard
Le regard dit tout. Il est le moyen de montrer à la personne en face de nous combien elle est importante, que tout ce qui la concerne nous intéresse. C’est pourquoi il est important de regarder la personne dans les yeux lors d’une première introduction, de prendre le temps de l’apprécier. Cela aura un effet chaleureux qui poussera la personne à s’ouvrir. Si tu es une personne qui tient difficilement un regard, voici un truc: prends un point entre les deux sourcils, tu pourras soutenir ton regard. Si tu es train de converser, tu peux te permettre de lever les yeux juste au-dessus des deux sourcils, la plupart des gens ne font pas la différence.

c. L'habillement

Dans la plupart des cultures contemporaines, l’habillement est l’outil numéro 1 pour catégoriser une personne. Elle n’a même pas besoin de parler que nous pouvons déjà déterminer si cette personne nous plaît ou non et généralement, on garde ce stéréotype de pensée car cela nous aide à mieux traiter l'information.
Ainsi, pour les hommes, je recommande fortement d'avoir des chaussures de villes (à lacets de préférence) à porter lors de nouvelles rencontres / occasions. Ne pas hésiter à porter des costumes avec une chemise. Selon la gente féminine, un homme qui porte un costume augmente son charisme /charme de plus de 50%. Une cravate est recommandée, mais pas indispensable. Et celle-ci est choisie en fonction de sa garde-robe et pas le contraire!
Pour les femmes, on garde la robe noire classique, couvrant le décolleté et allant jusqu’au genou. Il est important de ne pas trop se découvrir afin de rester professionnelle et trouver une robe qui nous met en valeur. Je te conseille même de regarder sur des moteurs de recherche le type de silhouette que tu possèdes afin de voir quel style t’irait le mieux. On ajoute à cela des ballerines simples ou escarpins pas très hauts (2 à 5 cm maximum), et une jupe taille droite allant aussi du ventre jusqu’au genou aussi, sans oublier le chemisier blanc qui va avec tout.

2. L’art de tenir une discussion

Une fois que le premier contact est initié, la connexion qui se crée avec une personne dépend de la discussion qui se tient entre les deux. Une personne ne pourra jamais se laisser influencer par toi, tant que tu ne lui as pas montré ton intérêt. On pense souvent que développer une intimité avec une personne se fait à travers de grands débats. La plupart du temps, 24 heures après toute discussion, plus de 50% du contenu est oublié. Mais comment est-ce possible qu’on se souvienne positivement ou négativement d’une personne avec qui on a conversé ? La réponse se trouve dans l’art de savoir discuter.

a. L’écoute attentive

L'écoute est primordiale dans l’art de la discussion. As-tu déjà remarqué que les personnes que tu apprécies le plus sont celles qui savent non seulement bien t'écouter, mais aussi celles qui comprennent tes non-dits? Je parle ici de l’art d’avoir une bonne oreille. Prends le temps d’écouter plus et de parler moins; tu verras combien cela crée une intimité dans tes conversations. Et plus tu développes ton écoute, plus tu exerces ta mémoire à retenir les informations cruciales sur les événements, les personnes, et même les sujets de discussion. D'ailleurs et rien ne fait plus bel effet que de se souvenir du prénom de la personne avec qui tu as entretenu un bel échange.




b. Le langage corporel

Travailler sur son langage corporel. Dans les bases de la communication, lorsqu'une personne s'exprime, il est dit que les mots comptent pour 7% de ce qu'un auditoire retient, le ton lui compte pour 38%, quand le language corporel prend à lui seul 55%!

  • Par exemple, il est très important de ne pas croiser les bras quand tu souhaites aborder une personne. Cela peut être interprété comme un air de domination... Alors que pour toi, il peut être question de gêne (on tente inconsciemment de se protéger). Le meilleur moyen de bien tenir une grande discussion est de produire un effet miroir : comme dans une entrevue, il est important d’observer la posture de son interlocuteur et, si possible, de se rapprocher de sa position. L’effet miroir est garanti, et même si tu es entouré de monde, cela ne se verra pas tellement toi et ton interlocuteur sentirez connectés!

  • Ce que je pratique pour déterminer le niveau d'engagement d'une personne avec qui je m'entretiens est de voir la position de son abdomen. Généralement, lorsqu'une personne se penche vers l'arrière, j'en dégage deux raisons: soit la personne décroche complètement de ce que je dis ou, tout simplement, elle désapprouve le point que j'énonce. J'utilise alors ce type de moment pour poser une question afin de relancer la personne qui ne partage pas naturellement mon point de vue. Et c'est même une occasion de plus pour en savoir davantage sur mon interlocuteur. Car, il n'est que question de bien discuter, et non de s'imposer! Et, a contrario, lorsqu'une personne avance son abdomen vers toi, là, tu sais que la personne est totalement engagée à t'écouter, voire t'approuver. Voilà une excellente opportunité de créer un bon moment de partage.

  • Un dernier truc est le fait de toujours se montrer disposé quand une personne souhaite s'ouvrir. Donc, une chose que je pratique constamment est le fait de cesser toute activité lorsqu'une personne me parle. Que je sois assise, ou en train de lire un livre, si une personne initie la conversation, je lui montre toute mon attention. Et je trouve que cela a toujours ouvert la porte vers de nouvelles informations qui ont parfois fait la différence dans ma vie.

3. Finir la conversation sur une note positive

Autant la 1ère impression est importante, l'écoute essentielle, autant il est capital de finir sur une excellente note. Si on a un peu d'audace, lors d'une fin de discussion, il est bien de prendre les coordonnées de la personne et généralement souligner combien la conversation a été intéressante. Cela renforce le lien qui s'est créé et aide à trouver une liaison si on veut recroiser la personne.
 Cartes d'affaires, ou téléphone, les deux sont équivalents dans le cas où on souhaite garder un contact.
   Sinon, s’il est uniquement question d’entretenir une bonne conversation, il est tout aussi bien de signifier à quel point tu as été enchanté de l’échange, sans aller plus loin. Le tout, de façon sincère.
Dans ce dernier point, tu es garant d'avoir laissé non seulement une bonne note après de tes contacts, mais surtout, lors de rencontres inopinées avec ces derniers, tu verras combien tant ton charisme est ravageur.


Alors, prêt à travailler ton côté charismatique? Et toi, à quoi penses-tu quand je te dis charisme?

PS: Notre club de lecture aura lieu le Samedi 27 Septembre de 17h à 19h aux Éclusiers (Terrasse) par Apollo au Vieux-Port. Voici le lien pour l'adresse: http://www.apolloglobe.com/les-eclusiers-par-apollo.
Donc si vous êtes dans la région de Montréal et que vous désirez participer, réservez votre place avant le 21 septembre 2014 en envoyant un courriel à ineskodobetti@gmail.com.
Places limitées à 25 personnes.







Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. Ha je me demandais quand est ce qu'il allait sortir le nouveau poste.. Je m'étais déjà habituée aux mercredis... ������

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton commentaire Chrystele. On essaie de garder la même cadence!

    RépondreSupprimer
  3. Pertinent
    Je dois tout faire pour l appliquer

    RépondreSupprimer

Merci de me lire et de me donner ton feedback!

Membres

Translate