, , , , , , , , , , , ,

Transmettre ton héritage

08:14


J’ai reçu un mélange d’éducation africaine et occidentale. L’une des notions que j’aime beaucoup et que ma mère a pu me transmettre, est la notion d’exemple pour les plus jeunes que moi. Au Cameroun par exemple, le droit d’aînesse commence simplement dès que tu nais avant quelqu’un d’autre. Aux yeux de tous, tu es l’aîné, peu importe ton degré de maturité. C’est donc ce qui m’a fait comprendre très rapidement la notion de responsabilité envers quiconque me suit. Lorsque l’ensemble de la famille nous laissait entre cousins, frères et sœurs, il n’y avait peut-être pas un grand écart d’âge entre nous, mais lorsque venait le temps d’accomplir des tâches, on donnait la responsabilité à l’aîné de prendre sa place de leader. Un autre exemple : lorsque nos parents nous communiquaient leurs attentes d’un point de vue scolaire, la barre était bien plus haute pour mon grand frère que pour nous. Mes parents savaient que l’ensemble des efforts que mon frère allait fournir pour réussir, nous motiveraient plus, ma sœur et moi, à lui emboîter le pas.
 





Je crois que cette notion est encore d’actualité pour chacun d’entre nous. Nous sommes des êtres relationnels qui privilégient l’échange. Un parent éduque un enfant, et les aînés prennent soient des plus jeunes. Tous les mentors et de conseillers abondent dans cette même trajectoire de pensée. De ce fait , de la même façon que tu as reçu un grand patrimoine grâce à tes prédécesseurs, il t’est déjà important de déjà savoir ce que tu veux laisser derrière toi.



Voilà pourquoi, aujourd’hui, je te pose cette question : Quel est ton héritage et que voudrais-tu transmettre aux générations suivantes?


A. Quel patrimoine veux-tu transmettre?
Je sais que ce type de question n’est pas commun, Pour chacun d'entre nous, il nous est rare de penser aussi loin dans notre vie. Lorsque j'en discute avec des personnes expérimentées, deux réponses surgissent: soit la personne décrit précisément ce qu'elle compte laisser, et généralement elle continue avec enthousiasme à "finaliser" son oeuvre; soit la personne n'a aucune réponse, et tend à se référer au passé pour montrer ses exploits antérieurs. C'est dans ce type de situations que j'entends des phrases telles que :"Si j'avais fait ceci durant ma jeunesse / si je savais...j'aurai...".
N'oublie pas, qu'à un moment donné, tout ce que tu auras accompli sera résumé en 1 seule petite phrase. Voudrais-tu qu’on dise de toi que tu es : « La fille de, le fils de ou la femme de » ou préférerais-tu qu’on te décrive comme : « Celle qui m’apprit à lire, celui qui m’a réconforté lors de tel événement », ou même être décrit comme un grand "influenceur"?
Quel est l’impact que tu veux pouvoir laisser dans la vie des personnes qui t’environnent? Il est question que tu te réalises, que tu fasses rejaillir ou exister de façon intentionnelle ton rêve, ton projet de vie. Si tu es déjà au courant de ce qui t’animes, c’est super! Sinon, il est temps d’y réfléchir et sérieusement.


            B.  Pourquoi ce désir de transmettre notre patrimoine? 

      J'aime beaucoup échanger sur ce sujet  avec des personnes plus avancées que moi dans le domaine car je crois que l’expérience gagnée au fil du temps est un des meilleurs outils pour déterminer autant la crédibilité que le désir inhérent d’une personne qui est : Le besoin de s'accomplir. 

  • Pyramide de Maslow

La pyramide de Maslow est un très bon concept. Maslow développe l'idée que la motivation pousse l'individu à atteindre ses objectifs qui sont de satisfaire ses différents besoins dans la vie, des plus petits aux plus élevés.

  • Les besoins physiologiques: boire, manger, dormir.
  • Les besoins de sécurité: Environnement stable
  • Les besoins d'appartenance: Amour et affection des autres
  • Les besoins d'estime: le besoin de reconnaissance, de respect des autres.
  • Les besoins d'accomplissement : le fait de comprendre le sens de sa vie et de se réaliser.

La plupart d'entre nous ont été éduqués pour répondre aux trois premiers besoins de la pyramide durant la première moitié de notre vie; nous considérons donc que les deux derniers crans,  se réalisent vers la fin de nos jours.  Une fois que nous avons accompli notre travail professionnel et que nous avons éduqué nos enfants, nous jouissons de la retraite pour pouvoir enfin faire ce qui nous plaît.

  • Une pyramide, qui peut/doit aller dans le sens inverse
En fait, la pyramide laisse supposer que tu dois suivre une certaine ligne directrice. C’est comme si ton unicité était mise de côté et qu’un plan de vie t’était déjà tracé sans que tu ne t’en rendes compte. Dans ce cas, comment explique t’on le succès d’un Bill Gates, qui avait moins de 30 ans quand Microsoft a connu son grand boom? Ou d’autres personnes comme mère Theresa qui n’a pas attendu l’âge d’or de la retraite pour se réaliser?

Ce qu’on remarque parmi ces exemples de personnes que nous reconnaissons comme leaders est le grand désir de s’accomplir.  Chacun possède une passion, une motivation profonde de faire la différence. Le dénominateur commun de ces personnes est le fait de décider de se réaliser au quotidien. Ainsi pour le cas de Mère Theresa, le fait de se réaliser lui a permis de gagner le respect des autres pour ensuite obtenir l’affection de personnes qui contribuaient massivement à sa fondation (et donc,  in reverso, à ses besoins primaires).

Une fois que tu saisis que toi aussi, tu as le dessein de t'accomplir et que tu as la motivation suffisante pour démarcher en ce sens, il est question de savoir par où commencer.


C.    Par où commencer?

Ce qui est bien lorsque tu commences à chercher ta mission, ta vision, c’est qu’il n’y a pas de chemin particulier à suivre, vu que tu es un être unique. Cependant, je te donne quelques pistes pour mieux te diriger dans tes premières démarches pour combler tes besoins.

         Lorsque tu n’as aucune idée de comment commencer : voici quelques pistes de départ

·         Cherche dans tes dons innés. Si par exemple tu es doué pour la communication, il est non seulement important que tu travailles dans un domaine où les relations humaines sont mises en avant, mais il est aussi bien  d’apprendre à mieux connaître ton environnement  en multipliant les échanges. Plus tu multiplies les échanges, plus tu connais ton environnement et plus tu discernes comment être utile à tous; tu peux, par la même occasion, initier de nouvelles opportunités pour être une influence, aider les autres et découvrir de nouveaux talents.

·          Œuvre dans ce qui te passionne. Si par exemple, tu es un amoureux de la gastronomie, initie  des cours de cuisine de façon informelle chez toi. Tu te découvrirais des talents cachés tels que la créativité, l'entregent, ou tout simplement la convivialité. Il est dit que toute passion dévoile la plupart de nos talents cachés car on connaît un flow. Le flow est ce moment d’intense concentration pendant laquelle une personne est en train d’accomplir une tâche qui la passionne. Plus tu connais le flow dans ce qui te plaît, plus tu te verras développer des habiletés, qui au fur et à mesure que tu les pratiques, deviendront innées et seront une source d’influence dans ton environnement.

·         Si tu ne détiens ni cause, ni passion, creuse au niveau de tes valeurs/principes de vie.
On croit souvent n’avoir aucune passion  ou cause car on se compare au voisin. Pourtant, tu prends au quotidien un ensemble de décisions basées sur des principes moraux. Par exemple, tu n’achètes pas de voiture et tu prends le transport en commun car tu es conscient des effets néfastes de l’essence sur le climat. A priori, cela peut te sembler banal, mais derrière cela, il y a profond désir de préserver ton environnement. Cela implique que tu es intégré dans la communauté dans laquelle tu vis et que tu y prêtes attention. Dans ce cas-là, je te suggère de t’impliquer dans une association de ton quartier (que ce soit politique, économique, voire écologique) pour en savoir plus.


  Lorsque tu es déjà satisfait : tu planifies ta croissance

Si tu es déjà satisfait, cela veut dire que tu as un environnement qui te stimule. Soit tu as des amis qui te poussent à aller en profondeur dans tes passions, ou qui, par amour, te cherchent des ressources qui pourront t’aider à grandir. Dans les deux cas, il faut être à l'écoute des personnes qui pourront t'emmener plus loin. 

Cherche-toi des aînés, des conseillers et/ou des mentors qui pourront te donner toutes les informations nécessaires pour ta croissance. Le meilleur moyen d'en trouver est de toujours te poser la question suivante: « En quoi puis-je les aider? » Personnellement, je crois à la loi de la semence qui dit que tu récoltes ce que tu sèmes; et comme les agriculteurs, il faut prendre le temps de semer et labourer la terre avant de pouvoir espérer récolter des semences. Par exemple, si ton ambition est d'être cuisinier, cible le type de restaurant phare dans lequel tu voudrais œuvrer. Ensuite, fais du bénévolat dans ce restaurant, en attendant de pouvoir gagner en expérience et crédibilité. À force de persévérance et de constance, tu te verras assigné à plus. Cette règle marche tant et aussi longtemps que tu ne perds pas ton objectif de vue, car un jour il sera aussi question que tu transmettes ton expertise à d'autres.


Accrois ton savoir. Il y a un dicton qui dit: « Il y a deux choses importantes qui peuvent garantir le succès d'une personne: le type d'information qu'elle possède et le niveau de négligence à ne pas appliquer ce qu'elle apprend ». L'information est gratuite et pourtant, elle est difficile à trouver. Sois donc intentionnel dans ce que tu souhaites obtenir. Je te conseille donc de t'abonner à des revues dans ce qui t'intéresse (si tu adores l'entrepreneuriat, tu peux t'abonner à des compagnies comme Fast CompanyBusiness Week, TIME etc.).  Tu peux t'inscrire à des réseaux sociaux tels que Twitter ou Pinterest, qui te donneront des informations concernant tes intérêts.  
Enfin, pose des actions concrètes en entrant dans un environnement de personnes actives qui souhaitent grandir. Je te conseille donc vivement de faire partie d'associations, de fondations, ou de communautés para-professionnelles. Si ce n’est pas possible sur une base hebdomadaire, aller à des séminaires,  des 5 à 7 ou des clubs de lecture, doit devenir un réflexe pour toi. C'est le meilleur moyen de pratiquer ton leadership dans ce que tu aimes et d’être en milieu opportun pour garder ta motivation.
      

Il ne suffit pas de rêver de vouloir que notre rêve devienne réalité, mais il faut aussi réaliser notre responsabilité personnelle de tout faire pour lui donner vie. Et la meilleure façon de concrétiser le tout se fait par une bonne réflexion, une prise de décision et un plan d'action fermes qui auront un impact, non pas juste sur toi, mais dans tout ton environnement, voire dans les générations futures.

Que voudrais-tu que les nouvelles générations disent de toi? N’attends plus, lances-toi! 




PS: Notre club de lecture aura lieu ce Samedi 27 Septembre de 17h à 19h aux Éclusiers (Terrasse) par Apollo au Vieux-Port. Voici le lien pour l'adresse: http://www.apolloglobe.com/les-eclusiers-par-apollo.
Donc si vous êtes dans la région de Montréal et que vous désirez participer, envoyez un email à ineskodobetti@gmail.com. Places limitées à 25 personnes.





          



Vous aimerez aussi

1 comments

  1. J'aime toujours autant te lire! C'est intelligent, bien expliqué et ça me motive encore davantage à atteindre mon plein potentiel.
    Merci copine!

    RépondreSupprimer

Merci de me lire et de me donner ton feedback!

Membres

Translate